Enigme / Riddle #2

Quel pays !?
Quel pays !?

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Dan (mardi, 17 septembre 2013 22:50)

    Sans hésiter, le Canada et plus précisément la province de Québec. C'est l'objet phallique rouge qui m'a de suite mis sur la voie. Plus communément appelés "poteau incendie", ils poussent en grand nombre dans ces régions, surtout au nord de Montréal et jusqu'à Chicoutimi, après c'est trop froid et ils laissent brûler pour se réchauffer. En plus, il y a là-bas un village qui s'appelle "Tadoussac", "Cul de Sac", ça doit être dans le même coin. C'est comme ici, quand t'es à Indevillers, t'es tout près de Fessevillers et pas loin de Mouillevillers.
    Tout d'un coup je réalise; Mais qu'est que vous foutez en Amérique du Nord ???

  • #2

    stéphanie (samedi, 21 septembre 2013 23:03)

    je pense à l'Irlande, la région des lacs du Connemara. drôle ce panneau en français : héritage d'un envahisseur francophone? un montage photo?

  • #3

    François (lundi, 23 septembre 2013 14:32)

    Ce serait intéressant de savoir oui ! car ce n'est pas un montage, et c'est bien en Irlande ! Ce genre de petit panneau fleurit un peu partout aussi en Grande Bretagne... va savoir pourquoi !? pourquoi avoir pris "cul de sac" et pas "voie sans issue" ? Remarque c'est plus marrant mais combien d'anglais savent de quoi ça parle !? ce serait une enquête intéressante !!! De là à savoir si ça vient d'un envahisseur, peut-être que l'explication de Dan qui propose de rapprocher Tadoussac à cul de sac, en passant par mouillevillers, permettrait d'envisager l'hypothèse que les Irlandais immigrés au Canada, découvrant peu à peu le québec et la langue française, se sont fait des potes au pays de Montbéliard. Croyant que cul de sac était un village jumelé avec Tadoussac, ça les a bien fait marré. A la 4em génération, l'un des fils a fricotté avec une des princesses du royaume et comme leur amour ne pouvait pas trouver de solution, une voie sans issue, elle a ordonné de poser cul de sac partout dans le royaume, en hommage secret à leur amour