rencontre...

Athènes. Avec notre petite installation dans la rue passante sous l'Acropole, on se retrouve sans le savoir avec plein de gens qui tentent ainsi de survivre en vendant leurs créations ou des bricoles. Malgré qu'ils voient bien qu'on ne joue pas dans la même cour, malgré tout ce qu'on doit leur renvoyer de luxe inaccessible… tous nos voisins nous accueillent. Parmi ces belles rencontres, Mamadou. Il est du Sénégal et il est venu ici en clandestin il y a 5ans. Il me voit lire le courrier international, et nous parlons d'immigration, de l'Europe, de l'Afrique, de la vie, du travail… Je ne peux vous dire tout ce qu'il m'a chamboulé. Tous les articles, les livres, les reportages, ne valent pas une rencontre… et c'est tellement rare ! J'ai rencontré un homme magnifique. Et j'ai mal quand il me dit sa honte à en être réduit à vendre des montres de contrefaçon, à guetter les flics, à ne pas sortir la nuit de peur de rencontrer les milices racistes qui ont déjà tué de ses amis. Moi aussi j'ai honte.

Écrire commentaire

Commentaires : 0