Short ou pas short ? 

Les atermoiements d'une femme prise en sandwich...

Une femme attend sur la terrasse d'un café nommé "le Paradis Perdu". Elle commence un milk shake de miel et de lait. 

Elle se trouve à la plage d'Acapulco  - qui est une terre à part -  où elle se demande : "Moi ?... non.

Le lieutenant de marine une rose à la main, les valises prêtes, le regard langoureux, lui avait pourtant annoncé : "On se mariera !"

 

Mais c'était hier. Ce n'était qu'une promesse. Une promesse à bout de fuite. A minuit on peut croire n'importe quoi quand on est une Frauen super légère...

Pourtant leur histoire avait si bien commencé : c'était à Inishowen au bord du lac des Dames. Le garçon d'à côté l'avait abordé et lui avait parlé "du bon usage des étoiles".

 

Que faire ? ... C'est chaud d'aborder la life en papillonnant autour de la piscine... Il arrive que dans certaines situations Farbe bekennen n'est pas suffisant et qu'il faut se souvenir des jours de rêves envolés. La lumière de l'Afrique, Tombouctou et le dernier voyage à Bueno Aires : des passions incompatibles avec une famille délicieuse, le goût du cidre, chers aux couples mariés aux conversations routinières. Des conventions à envoyer par le fond ! Ne pas jeter l'encre, ne pas fermer les portes, ne pas se plier aux diktats d'une épilation ni écouter les sirènes de la blondeur absolue ! Etre soi, s'envoler vers d'autres horizons, en l'air.

 

"Do you speak english ?"

 

Entendit-elle à sa droite...



Auteurs : lors de l'atelier d'écriture du 20 juin 2015 :

Marjolaine, Valérie, Maryline, Ivonne, Marie, François

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0